Quelle mouche a piqué Michel RIBAY ?

Nuage de Mots :EcologieMais quelle mouche a piqué Michel RIBAY l’élu le plus bio de la majorité ?
Ce dernier s’est fendu d’un article pour s’offusquer d’une animation présente place Jean Jaurès dans le cadre d’une journée contre les LGBTphobies, organisée par la ville et l’élu sur ces questions, Madjid MESSAOUDENE.
Bien qu’il salue l’initiative, il a fallu qu’il vienne comme le JSD ternir cet événement en parlant de « cacophonie »d’une part et en regrettant l’usage d’un camion grue pour l’organisation d’un saut à l’élastique au profit de AIDES, d’autre part.
Voici ce qu’on peut lire sur le JSD : «  En effet, est-il raisonnable de continuer à avoir recours à des animations nécessitant le fonctionnement pendant près de six heures Place Jean Jaurès d’une grue de levage classée convoi exceptionnel (dotée d’un puissant moteur diesel) sans oublier les émissions (de particules et GES) générées par le déplacement à Saint-Denis ?
 
Certes, on rétorquera qu’il faut bien … parce que… et puis c’est pour Aides et que on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Certes, vous me direz 3 fois par semaine de nombreux véhicules diesel, et pas de première jeunesse, rentrent en centre ville pour le marché et on bien du mal à s’en extirper… ça dure… ça émissionne…ça particule…
 
Et bien justement… pourquoi en rajouter ?
 
Donc, franchement, est ce bien raisonnable ? La réponse est non.
D’autres animations sont-elles possibles pour aider une association comme Aides ? La réponse est sans aucun doute oui. »
On peut évidemment débattre de l’opportunité d’une telle animation. Mais alors soyons cohérent.
On ne doit plus mettre de guirlandes lumineuses sur la ville car l’on fait appel à des camions, qui roulent très probablement au diesel pour atteindre les poteaux où elles sont affichées. Sans parler de la pollution visuelle.
On doit aussi pour protéger l’environnement, ne plus avoir recours à l’alimentation électrique des événements de la ville, car l’électricité provient du nucléaire, et le nucléaire, comme le diesel c’est mal, hein Monsieur RIBAY ?
On doit aussi arrêter le développement de l’électrique, qui selon une récente étude pollue autant que le…. diesel
La lutte pour l’environnement passe aussi par plus d’espaces verts, non ? Le quartier Pleyel-Confluence dont est en charge Monsieur RIBAY n’est-il pas l’un des plus bétonnés de la ville ?
La spéculation y va d’ailleurs bon train avec les JO et le hub Pleyel. Mais chut, le problème, c’est le camion grue.
Et comment Monsieur RIBAY gère-t-il sa schizophrénie en siégeant en tant que Vice Président du SIGEIF en lien notamment avec le groupe ENGIE, qui en augmentant régulièrement le prix du gaz pousse des familles dans la précarité énergétique. On attend l’article dans le JSD sur la question.
Vous aurez compris que le papier de Michel RIBAY relève davantage du règlement de comptes que d’un quelconque intérêt pour l’environnemen
Publié dans Faire ville ensemble | Laisser un commentaire

Les Franc Moisin à l’honneur dans le Bondy Blog

Le blog est de retour ! Vous pensiez qu’on abandonnerait, c’est mal nous connaitre, et pour redémarrer sous de bons hospices, voici un article du Bondy Blog qui relate une enquête sur le judo et les Franc-Moisin, à bîentôt et bonne lecture !

 

Publié dans Faire ville ensemble | Laisser un commentaire

Enquête exclusive à Saint-Denis, jugé-e-s coupables !

logo

Oui, nous revoilà, vous nous aviez manqué aussi. Et quel meilleur moment pour revenir que celui-ci ? Quelques jours après que M6 et Bernard de la Villardiere aient déclaré leur amour pour Saint-Denis, oui quel meilleur moment ?

Beaucoup de choses ont été écrites sur le sujet. Beaucoup. Et nous retiendrons deux choses. D’une part les réactions outrées de beaucoup d’habitant-e-s de la ville. D’autre part, la responsabilité de celles et ceux qui se sont livré-e-s à cette entreprise de diabolisation.

La base, c’est quand-même de ne pas donner suite aux demandes d’enquête exclusive. Le traitement médiatique qu’ils font des quartiers populaires aurait dû suffire à alerter les différent-e-s participant-e-s au reportage. Mais non. Le dossier tabou – déjà – contre les musulman-e-s de la ville et leur reportage à Sevran n’ont pas suffi.

L’envie de passer à la télé est plus forte que tout.

Tou-t-e-s sont responsables de l’image véhiculée par le reportage. Sans exception. De par leur participation. Mais à des degrés divers.

D’abord Sophie Durand, connue sur la ville pour militer depuis des années contre la municipalité, avec l’association sans crier gare d’abors qui avait déjà deux crédos, la sécurité et la propreté. tiens, ça me rappelle quelque chose, pas vous ? Oui le parti socialiste !  Bravo, mais on en reparle après, promis. Puis en présentant une liste en 2008 aux municipales, si ça c’est pas de la neutralité…

Donc Sophie Durand, la gentille femme qui bosse dans l’immobilier conseille à ses futur-e-s client-e-s de ne surtout pas sortir son téléphone dans la rue à Saint-Denis. Encore un peu  et elle leur conseillera de ne pas sortir du tout. Tenir de tels propos n’est pas anodin, et il faudra les assumer.

Les assumer d’autant plus qu’elle a récidivé et cette fois soutenu le PS en 2014, elle était même sur la liste, et que ça dans le reportage on ne le saura pas.

Ensuite, on voit Houari Guermat, présenté comme ancien trader que la ville tente de dépouiller. Le même Houari Guermat qui passe les dix dixièmes de son temps à chercher comment nuire à la ville, ses élu-e-s et ses habitant-e-s et qui vient après crier à l’islamophobie. Qu’il aura lui même alimentée en donnant cette image exécrable de la ville et donc de ses habitant-e-s.

Là encore, on ne saura pas dans le reportage que Monsieur Guermat s’est présenté en 2014 contre le maire sortant aux élections municipales.

Toujours dans le reportage on aperçoit une femme qui a l’air irritée. Oui, dans la vinothèque, oui vous vous rappelez ? Pourquoi elle est irritée ? Trop d’arabes et de musulman-e-s dans la ville. Elle ne l’a pas dit comme ça, elle a dit « qu’on est plus dans l’équilibre ». Ben oui, quand y’a un arabe ça va mais après…
Mais attention elle n’est pas raciste. Pas d’amalgame.

Ah, j’ai failli oublier cette dame s’appelle Catherine Bachelez et a aussi soutenu le PS aux dernières élections, sur la même liste que Sophie Durand dis-donc. C’est rigolo.

Par ailleurs, deux élus sont présents dans le reportage, Hakim Rebiha et Stéphane Peu.
Et tous deux auraient dû s’abstenir. Le premier parce-que le reportage visait à dire que ouais y’a des musulman-e-s normaux, la preuve il est élu. Et donc il n’y en a pas tant que ça. Sans compter que le côté famille exposée n’était pas nécessaire. Stéphane Peu lui a vraiment voulu montrer comment contenir le prix du foncier, le cauchemar de Sophie Durand. Mais là encore il aurait dû s’abstenir, car les journalistes le font passer pour un « parrain ».

Je le disais au début, beaucoup de réactions qui déjà pointaient les incohérences et les oublis – volontaires ? – des journalistes.

Depuis on a le droit à des larmes de crocodiles de la part de deux des protagonistes. Ils se seraient fait manipuler. Ah ben si c’est ça on oublie et on leur pardonne vous êtes d’accord ? Non ? Ben ça tombe bien nous non plus.

durand

 

durand2

On n’y croit pas un seul instant évidemment. La vraie explication est plus simple. Etant allé-e-s trop loin, ces deux personnes ont préféré s’excuser pour éviter de prendre des œufs de la farine, ou des babouches en pleine figure, et entre nous, ce serait pas immérité.

Sauf qu’il est trop tard, et qu’on est un paquet à ne pas vouloir leur pardonner, jamais.

On ne pouvait pas vous quitter sans demander ce qui l’a déjà été par ailleurs, à savoir le sentiment de Mathieu Hanotin. Aux dernières nouvelles il est député de la ville.

Il devrait nous parler de ces témoignages de deux de ses ancien-e-s co-listier-e-s.

Je suis sûr que ce serait instructif. Mais comme souvent quand il s’agit de soutenir Saint-Denis, il a toujours mieux à faire.

Publié dans Faire ville ensemble | Laisser un commentaire

Le député Hanotin fait la chasse aux pauvres

111614971

 

Il y a les discours, et il y a les actes. Et pour certains il y a surtout les discours.

Le député PS, par ailleurs directeur de campagne de Benoit Hamon, a l’indignation sélective quand il s’agit des populations les plus fragiles.

 

 

Continuer la lecture

Publié dans Faire ville ensemble | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

« Belle image de Saint-Denis ».

 

diversiteOn se souvient de Manuel Valls, en 2009 maire d’Evry, agacé par la diversité de sa population :

« Belle image d’Evry. Tu me mets quelques Blancs ? quelques Whites ? Quelques Blancos ? »

Aussi étrange que ça puisse paraître, ce qui m’a rappelé cet épisode, c’est la récente info selon laquelle le maire de Saint-Denis va céder sa place, en décembre.

Pour résumer la situation à ce stade, si je comprends bien, Didier (Paillard) va démissionner, Laurent (Russier) est pressenti, David (Proult) est en embuscade, Philippe (Caro) se voit bien jouer les trouble-fêtes et, pendant ce temps-là, Stéphane (Peu) dispute à Mathieu (Hanotin) le mandat de député. Y a rien qui vous choque ?

On a l’étrange impression, quelle que soit l’issue, que tout va se jouer entre hommes blancs.

Pourtant, — et on en pense ce que l’on veut individuellement, la première adjointe s’appelle

Florence Haye et la deuxième, Cécile Ranguin. Russier n’est que douzième adjoint.

La parité hommes-femmes, la diversité, ça fait bien sur les tracts et les affiches, mais visiblement personne n’a dans l’idée, pas même dans une grande ville de gauche, que la représentativité politique puisse être autre chose qu’un concept abstrait…

Nous pensions que les plus de 100 nationalités et donc autant d’origines étaient une richesse.

Il ne faudra pas s’étonner si, un jour, bientôt, des listes citoyennes vraiment représentatives et vraiment indépendantes émergent à Saint-Denis. A bon entendeur, salut.

Allez Didier, tu nous mets quelques femmes, quelques Arabes, quelques Blacks ?

 

Publié dans Faire ville ensemble | Laisser un commentaire

Laïcité apaisée : le manuel

Cette galerie contient 1 photo.

Le cercle des enseignant.e.s laïques est constitué de plusieurs profs qui exercent en Seine-Saint-Denis. Autour de l’historien Jean Baubérot, ils publient aujourd’hui un « Petit manuel pour une laïcité apaisée ».






Continuer la lecture






Toutes les galeries | Laisser un commentaire

L’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis traque des femmes musulmanes

osd5La rentrée, ça a été ?

Je trouve que ça fait un bail qu’on n’a pas parlé de l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis. Du coup je me suis dit, tiens allons voir ce qu’ils produisent sur leur site et là .. je n’ai pas été déçu.

 

Début juillet ils postent une photo d’une femme en niqab faisant ses courses à Carrefour.

Etant donné que cet observatoire est sensé s’occuper de laïcité, on voit pas bien ce que vient faire un post sur une femme dont on interdit la tenue pour des raisons de sécurité. Continuer la lecture

Publié dans Faire ville ensemble | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Grève au lycée Suger

Cette galerie contient 1 photo.

Ca fait depuis mardi 6 septembre que les enseignants du lycée Suger sont en grève. Le lundi de la rentrée, un nouveau surveillant qui était tout seul à l’entrée a été agressé par des jeunes, et les personnels ont refusé de reprendre les cours tant qu’on ne renforçait pas les effectifs.






Continuer la lecture






Toutes les galeries | Un commentaire

Bonne rentrée !

« Le retour à une laïcité sereine et paisible, qui préserve la neutralité de l’Etat et la libre conscience des citoyens dans le respect des convictions religieuses des uns et des autres, est nécessaire, si la France veut demeurer la patrie des droits de l’homme et de la femme ».Bonjour tout le monde !

Oui, à nous aussi vous nous avez manqué. Promis. Wallah. Pardon je m’égare.

Donc oui on a fait une pause estivale, nous. Mais les fantasmes et délires identitaires, non.

Donc en guise de rentrée voici deux articles qui permettent de revenir sur les polémiques savamment orchestrées de cet été et de ce début de rentrée. Continuer la lecture

Publié dans Faire ville ensemble | Laisser un commentaire

Indécente expulsion de roms à Saint-Denis

rromsA la demande de la Ville et de Plaine Commune, le terrain dit « terrain Coignet » derrière la gare de Saint-Denis, a été évacué mercredi 6 juillet.

Ce terrain posait des problèmes importants de salubrité et sa proximité avec l’école rendait inéluctable sa disparition. Mais sa disparition n’équivaut pas à une expulsion, des OQTF pour certaines familles et de nombreuses personnes à la rue. Continuer la lecture

Publié dans Faire ville ensemble | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire