« Belle image de Saint-Denis ».

 

diversiteOn se souvient de Manuel Valls, en 2009 maire d’Evry, agacé par la diversité de sa population :

« Belle image d’Evry. Tu me mets quelques Blancs ? quelques Whites ? Quelques Blancos ? »

Aussi étrange que ça puisse paraître, ce qui m’a rappelé cet épisode, c’est la récente info selon laquelle le maire de Saint-Denis va céder sa place, en décembre.

Pour résumer la situation à ce stade, si je comprends bien, Didier (Paillard) va démissionner, Laurent (Russier) est pressenti, David (Proult) est en embuscade, Philippe (Caro) se voit bien jouer les trouble-fêtes et, pendant ce temps-là, Stéphane (Peu) dispute à Mathieu (Hanotin) le mandat de député. Y a rien qui vous choque ?

On a l’étrange impression, quelle que soit l’issue, que tout va se jouer entre hommes blancs.

Pourtant, — et on en pense ce que l’on veut individuellement, la première adjointe s’appelle

Florence Haye et la deuxième, Cécile Ranguin. Russier n’est que douzième adjoint.

La parité hommes-femmes, la diversité, ça fait bien sur les tracts et les affiches, mais visiblement personne n’a dans l’idée, pas même dans une grande ville de gauche, que la représentativité politique puisse être autre chose qu’un concept abstrait…

Nous pensions que les plus de 100 nationalités et donc autant d’origines étaient une richesse.

Il ne faudra pas s’étonner si, un jour, bientôt, des listes citoyennes vraiment représentatives et vraiment indépendantes émergent à Saint-Denis. A bon entendeur, salut.

Allez Didier, tu nous mets quelques femmes, quelques Arabes, quelques Blacks ?

 

Ce contenu a été publié dans Faire ville ensemble. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *