Le Collectif Sacamain pris la main dans le sac !

1Voilà, le collectif Sacamain a encore frappé !

D’abord qu’est-ce que le collectif Sacamain ? C’est un groupe de femmes de Saint-Denis qui dit « combattre la violence faite aux personnes dans l’espace public, dont les premières victimes sont les femmes ». Elles s’étaient notamment faites connaître en 2014 en placardant des affiches très discutables un peu partout dans Saint-Denis.

Ce vendredi 22 Avril, trois d’entre elles, qui se disent militantes féministes de gauche, ont pris la parole dans l’émission de radio « un jour en France » (France-Inter) intitulée « Ces quartiers sous influence salafiste ». Elles se nomment, Anna, Viviane, et Sonia Gomar. Cette dernière avait déjà témoigné dans un article du JSD n°1075 où elle parlait de jeunes filles qui se mettent à porter des survêtements, puis disparaissent avant de réapparaître en niqab. Le sujet était pourtant le harcèlement dans l’espace public, mais Sonia Gomar ne peut s’empêcher de parler du voile…

Alors oui, ici à Saint-Denis il y a des femmes qui se voilent, des musulmanes. Mais on rencontre aussi des bonnes sœurs. Devinez de qui elles vont parler ?

Petites Soeurs des pauvres

Donc sur France-Inter elles disent, je cite :

« Face au marché couvert de Saint-Denis, on peut trouver Sun Paradise Vente et Pose de vernis halal. Donc ça c’est énorme, parce que du vernis égorgé face à la Mecque, j’ai jamais vu ça ».

Alors là je ne sais pas si je dois rire ou pleurer… Parce-que sans vouloir les contrarier, dire que « halal » c’est égorger face à la Mecque » prouve au mieux leur ignorance, au pire leur mépris. On sent clairement une volonté de tourner en ridicule, les musulmanes. Le mot « halal » ne concerne évidemment pas que la viande, il signifie simplement « permis, autorisé ». Bien sûr, il aurait été plus judicieux pour elles d’enter dans ce commerce et poser la question… Ah mais non, j’oubliais… Il vaut mieux tout mélanger, ne pas chercher à comprendre, et exclure !

Elles poursuivent :

« Là on a un salon de coiffure, avec une salle réservée pour les femmes voilées.Quand on a vu fleurir ce type de de boutiques, on s’est dit on est mal barré quand même. On a aussi dans des cafés des salons familles. Il faut que la femme ne soit pas au vu de tous, il faut qu’elle soit planquée à la cave. On n’est pas sortie des cavernes ! »

Mais qu’est-ce que c’est que cette comparaison ? Ce sont des propos inadmissibles et insultants ! Ces femmes seraient restées au temps des cavernes ?! Moi qui pensais qu’au contraire les femmes fréquentant les salons de coiffure et manucure était coquettes et féminines… Ce collectif censé défendre la place des femmes dans l’espace public , critique le fait que des femmes voilées (ou non) puissent aller chez le coiffeur, la manucure, ou dans des restaurants/cafés. Sachez d’ailleurs que la SNCF propose depuis plusieurs années déjà des trains avec des Espaces-Famille. Faut-il s’en inquiéter ?

Puis elles continuent : « On s’est battu pour pouvoir DÉCIDER DE NOTRE CORPS, de notre avenir, notre indépendance. Là je suis inquiète ». Du coup moi aussi je suis inquiète, vraiment ! Parce que là, je suis d’accord avec elles… Décider de notre corps c’est pouvoir choisir la façon de se vêtir, non ? De porter ce que l’on souhaite porter, peu importe ce qu’en pensent les autres, c’est ça ? De vivre de la façon dont on veut vivre, de fréquenter ou pas certains endroits aussi. La liberté quoi ! Et bien non, pas pour elles vraisemblablement. Pour elles vous n’êtes libres et ne décidez de votre corps que si vous leur ressemblez apparemment.

_20160425_135728

Elles terminent : « Dans cette ville, s’habiller en robe est un acte militant. Être habillée en FEMME c’est un acte militant ». Alors là, je dois dire que ne savais pas que pour être habillée en FEMME il fallait porter une robe, ou une jupe ! Les (vraies) féministes vont hurler, et à juste raison. Parce que le féminisme c’est défendre la liberté de TOUTES les femmes, sans exceptions !

Encore une fois, Sonia Gomar et ses amies nous prouvent que leur réel combat n’est pas de défendre la Femme. Leur combat est en fait constamment dirigé contre les femmes voilées et musulmanes. Les boutiques ici comme ailleurs font du commerce, rien de plus.

Ce contenu a été publié dans Bas les masques, Faire ville ensemble, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Le Collectif Sacamain pris la main dans le sac !

  1. Victor dit :
    Oui, c’est bien pour cela que j’ai écrit « de leur point de vue » (1er msg) et précisé « qui croient aux commandements de Dieu » (2è msg).
    Toutes les femmes voilées croient que le voile est un commandement divin. Elles croient qu’elles DOIVENT le porter et non qu’elles PEUVENT le porter ou pas.
    Il existe des femmes voilées qui se disent féministes mettant en avant de manière habile la « liberté individuelle » (nous avons vu ce qu’il en était). C’est de plus un contre-sens total, car le féminisme combat les représentations patriarcales.
    laisser les femmes voilées tranquilles, oui. Mais ne jamais laisser les dogmes religieux tranquilles. Rappeler que le port du voile n’est en rien un choix ou une liberté, mais bien une obéissance à un commandement prétendûment divin. Ne pas laisser croire que c’est juste un vêtement anodin et banal.
  2. Assia dit :
    Victor toutes les musulmanes croient en Dieu, mais toutes ne portent pas le voile . Mais c’est un autre débat.
    Pour le reste, et au risque de vous surprendre, sachez qu’il existe aujourd’hui des femmes voilées ET féministes.
  3. Pierrot dit :
    Je vous ai répondu de manière détendue promis. Internet ne permet pas de percevoir le ton les émotions…
  4. deshas dit :
    Ben dis donc…. c’est pas détendu à Saint-Denis…
    Je voulais juste avoir une information.
    Bonne soirée quand même !
  5. Pierrot dit :
    Étrange ? Ce qui est étrange c’est de laisser de telles insanités sans réponse, du coup on rétablit un peu l’équilibre. Et non ce blog n’est pas lié au front de gauche, je ne sais pas où vous avez lu mais vous lisez mal, surtout que les propos tenus dans le reportage incriminé sont tenus par des personnes pas très éloignées dudit front de gauche.
  6. Pierrot dit :
    Et si on les laissait tranquilles ? Et qu’on parlait des vrais problèmes, des inégalités, du chômage, des discriminations, et pas comme Valls qui agite l’islam tel un épouvantail ? Chiche.
  7. deshas dit :
    Bonjour,

    Quel étrange article ….
    J’ai lu que ce blog était lié au Front de gauche. Est-ce vrai?
    Cordialement
    E. Deshas

  8. Victor dit :
    Non, ce n’est pas leur choix, c’est le choix de Dieu. Les femmes voilées obéissent à un ordre de Dieu. Une personne qui croit en Dieu (et en ses commandements) n’a pas le choix ni la liberté de lui désobéir.
    Pour être libre, encore faut-il s’être libéré. Le combat féministe consiste justement en l’émancipation des femmes, notamment des « valeurs » patriarcales qui leur ont été imposées au cours de l’histoire. Le port du voile ne peut donc pas être un combat féministe.
    Vous parlez également de droit. Le droit est une question de lois. En 2016 en France, les lois donnent le droit aux femmes de porter le voile.
  9. Assia dit :
    Donati, je vous sens en colère. Sachez que je ne fais le jeu de personne. Je suis simplement pour la liberté des femmes, sans exception !
    Selon vos propos, les femmes que ne défend pas le collectif Sacamain seraient « des serpillières et des dévidoirs de sperme » ? Intéressant… C’est encore pire que ce que je pensais.
  10. Assia dit :
    Victor, si vous avez écouté l’émission, alors vous savez que les deux jeunes femmes précisent bien que c’est LEUR choix, pas celui d’un mari ni celui d’un père (elles ne sont pas mariées et leur père n’était pas au courant). Même si c’est difficile à accepter pour certain(e)s, le port du voile est un droit.
    Le féminisme, aujourd’hui c’est l’égalité des droits femmes/hommes, la lutte contre les violences qu’elles subissent, le droit de disposer de leur corps. On ne peut prétendre défendre la liberté et le droit des femmes, sans accepter leur choix de porter le voile. Même si ça ne correspond pas à nos propres choix. Bonne journée.
  11. Donati dit :
    continuer de faire le jeux des intégristes qui rient sous capent de votre ignorance le collectif sacamain défend les femmes qui veulent le rester et ne pas devenir des serpillières ou des dévidoirs de sperme
  12. Victor dit :
    Une femme qui porte le voile obéit – de son point de vue – à un commandement divin (supposément divin, bien entendu). Une femme voilée ne choisit pas de porter ou non son vêtement religieux, elle DOIT le porter. C’est d’ailleurs ce que disent les deux jeunes femmes interviewées dans l’émission : « notre religion nous demande de nous voiler ».
    Le port du voile n’est donc ni un choix ni une liberté.
    Quant au féminisme, son combat a été précisément de s’émanciper des dogmes religieux et patriarcaux, les deux allant de pair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *