Indécente expulsion de roms à Saint-Denis

rromsA la demande de la Ville et de Plaine Commune, le terrain dit « terrain Coignet » derrière la gare de Saint-Denis, a été évacué mercredi 6 juillet.

Ce terrain posait des problèmes importants de salubrité et sa proximité avec l’école rendait inéluctable sa disparition. Mais sa disparition n’équivaut pas à une expulsion, des OQTF pour certaines familles et de nombreuses personnes à la rue.

Amnesty International s’était émue à l’annonce de l’expulsion qui a été reportée deux fois. Que l’Etat, que le gouvernement socialiste fasse la chasse aux rroms, est une chose, on en a l’habitude. Mais qu’une mairie Front de gauche demande l’expulsion du terrain sans que toutes les familles aient des solutions est pour nous inacceptable.rroms2

Qu’est-ce qui dans ce cas précis différencie Saint-Denis de Neuilly ?
Les élu-e-s de la majorité soutiennent-ils cette démarche ?

Deux autres bidonvilles, rue de Strasbourg et avenue Wilson sont menacés, combien d’hommes de femmes et d’enfants seront là encore jetés à la rue ?

Pour notre part elle participe de la stigmatisation des rroms et elle est en cela méprisable et condamnable.

 

Ce contenu a été publié dans Faire ville ensemble, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *