Quelle mouche a piqué Michel RIBAY ?

Nuage de Mots :EcologieMais quelle mouche a piqué Michel RIBAY l’élu le plus bio de la majorité ?
Ce dernier s’est fendu d’un article pour s’offusquer d’une animation présente place Jean Jaurès dans le cadre d’une journée contre les LGBTphobies, organisée par la ville et l’élu sur ces questions, Madjid MESSAOUDENE.
Bien qu’il salue l’initiative, il a fallu qu’il vienne comme le JSD ternir cet événement en parlant de « cacophonie »d’une part et en regrettant l’usage d’un camion grue pour l’organisation d’un saut à l’élastique au profit de AIDES, d’autre part.
Voici ce qu’on peut lire sur le JSD : «  En effet, est-il raisonnable de continuer à avoir recours à des animations nécessitant le fonctionnement pendant près de six heures Place Jean Jaurès d’une grue de levage classée convoi exceptionnel (dotée d’un puissant moteur diesel) sans oublier les émissions (de particules et GES) générées par le déplacement à Saint-Denis ?
 
Certes, on rétorquera qu’il faut bien … parce que… et puis c’est pour Aides et que on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Certes, vous me direz 3 fois par semaine de nombreux véhicules diesel, et pas de première jeunesse, rentrent en centre ville pour le marché et on bien du mal à s’en extirper… ça dure… ça émissionne…ça particule…
 
Et bien justement… pourquoi en rajouter ?
 
Donc, franchement, est ce bien raisonnable ? La réponse est non.
D’autres animations sont-elles possibles pour aider une association comme Aides ? La réponse est sans aucun doute oui. »
On peut évidemment débattre de l’opportunité d’une telle animation. Mais alors soyons cohérent.
On ne doit plus mettre de guirlandes lumineuses sur la ville car l’on fait appel à des camions, qui roulent très probablement au diesel pour atteindre les poteaux où elles sont affichées. Sans parler de la pollution visuelle.
On doit aussi pour protéger l’environnement, ne plus avoir recours à l’alimentation électrique des événements de la ville, car l’électricité provient du nucléaire, et le nucléaire, comme le diesel c’est mal, hein Monsieur RIBAY ?
On doit aussi arrêter le développement de l’électrique, qui selon une récente étude pollue autant que le…. diesel
La lutte pour l’environnement passe aussi par plus d’espaces verts, non ? Le quartier Pleyel-Confluence dont est en charge Monsieur RIBAY n’est-il pas l’un des plus bétonnés de la ville ?
La spéculation y va d’ailleurs bon train avec les JO et le hub Pleyel. Mais chut, le problème, c’est le camion grue.
Et comment Monsieur RIBAY gère-t-il sa schizophrénie en siégeant en tant que Vice Président du SIGEIF en lien notamment avec le groupe ENGIE, qui en augmentant régulièrement le prix du gaz pousse des familles dans la précarité énergétique. On attend l’article dans le JSD sur la question.
Vous aurez compris que le papier de Michel RIBAY relève davantage du règlement de comptes que d’un quelconque intérêt pour l’environnemen
Ce contenu a été publié dans Faire ville ensemble. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *